Jeunes populaires Alsace

Débats d'Alsaciens
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Mitterand a miné le PS

Aller en bas 
AuteurMessage
adrien

adrien

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 27/09/2006

Mitterand a miné le PS Empty
MessageSujet: Mitterand a miné le PS   Mitterand a miné le PS Icon_minitimeDim 1 Oct - 15:30

Dis moi qui tu hantes, je te dirais qui tu es…Le PS malade de Miterrand

La crise que traverse le socialisme français est la preuve que les problèmes non résolus à temps finissent par engendrer des maux bien plus graves, qui peuvent même devenir incurables. Ne nous réjouissons pas des difficultés de nos adversaires, car elles seront aussi les nôtres. Je m’explique : qu’en 2002 la droite a largement battu la gauche est une évidence (on peut parler du vote républicain contre Le Pen, je rétorque les résultats des élections législatives), mais le second tour a privé l’électorat de gauche d’un débat et nous l’a suffisamment fait payer en soutenant des manifestations aussi contestataires qu’imbéciles.
Royal est une personnalité politique vide d’idéologie, un pur produit marketing chargé de dire à chacun ce qu’il a envie d’entendre, sans autre objectif que de grappiller des voix, et qui n’a guère de scrupules à proposer plusieurs solutions contradictoires au même problème. A l’heure où les français se désintéressent de la chose politique, ils semblent vouloir voter pour des hanches que pour un cerveau. Les français sont parfois des bœufs.
Il n’est pas concevable qu’elle soit la personne dont la France a besoin pour se lancer dans les réformes qui lui sont nécessaires depuis plus de trente ans.
Le socialisme de François Mitterrand semble être l’un des principaux responsables des problèmes sociopolitiques français ; il est donc normal que l’expression politique de cette crise touche particulièrement le PS. Les deux septennats de ce « Président » qu’on n’aura pas fini de maudire ont jeté les bases de la décadence française. Les diatribes rassembleuses et réconfortantes « ni socialisme, ni libéralisme, ni droite ni gauche » de Chirac ont échoué. L’intention était bonne. Même s’il n’a pas pu sortir le pays de la crise dans laquelle il est embourbé et n’a pas empêché que le mal ne se propage à toute l’Europe, on retiendra de son règne que toutes les questions ont été abordées et que les français sont désormais au fait des transformations inévitables. L’échec du référendum, dans lequel les divergences fratricides des socialistes ont joué un rôle déterminant et funeste, a bloqué l’Union. Il est donc impératif qu’un nouveau président doté d’une forte personnalité émerge de cette élection.
Mais rien ne pousse à se réjouir de la confusion dans laquelle est plongé le socialisme français. Car, dans pareil système électoral, cette situation n’a d’autre effet que de donner des ailes au FN. C’est un risque que n’ignore pas Lionel Jospin qui avait abandonné la politique après l’humiliation que l’on connaît.
Il faut que les choses aillent bien mal pour que Jospin décide de revenir afin de remettre Ségolène Royal à sa place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mitterand a miné le PS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeunes populaires Alsace :: Nos présidents....et nos personnalités-
Sauter vers: