Jeunes populaires Alsace

Débats d'Alsaciens
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Proposition sur le social

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Nombre de messages : 203
Date d'inscription : 10/09/2006

Proposition sur le social Empty
MessageSujet: Proposition sur le social   Proposition sur le social Icon_minitimeLun 13 Nov - 23:01

1. Permettre à ceux qui veulent travailler plus pour gagner davantage de le faire, en donnant plus de liberté aux entreprises et aux salariés pour négocier des heures supplémentaires.


2. Exonérer les heures supplémentaires de charges sociales et fiscales, car travailler doit payer.


3. Permettre à chacun de choisir l'âge de son départ à la retraite, y compris dans la fonction publique, en laissant aux mécanismes de surcote et de décote le soin de réguler les conséquences de ces choix sur le financement des régimes de retraite.


4. Avec les partenaires sociaux, créer la sécurité sociale professionnelle, car travailler doit protéger : création d'un nouveau contrat de travail, unique et à durée indéterminée, pour accroître les embauches ; création d'un véritable service public de l'emploi par fusion de l'ANPE et de l'UNEDIC pour accompagner efficacement les chômeurs ; création de meilleures allocations-chômage pour empêcher qu'au traumatisme professionnel s'ajoute un traumatisme social.


5. Élargir la différence entre les revenus du travail et les revenus de l'assistance, afin qu'il soit toujours et réellement plus rémunérateur de travailler. Prévoir dans la loi que les aides locales ne peuvent être attribuées que sous condition de ressources, et pas sous condition de statut, afin d'éviter que, grâce aux aides locales, certains inactifs soient mieux traités que des actifs.


6. Affirmer le principe qu'il n'y a pas de solidarité durable entre tous sans une exigence de responsabilité pour chacun.


7. Renforcer les obligations qui pèsent sur les chômeurs en matière de recherche d'emploi et supprimer le bénéfice de l'indemnisation après deux refus non justifiés.


8. Fusionner les minima sociaux (à l'exception de l'allocation adulte handicapé et de l'allocation de solidarité aux personnes âgées) en un contrat unique de solidarité prévoyant des droits et des devoirs pour le bénéficiaire (devoir de suivre une formation, d'avoir une activité d'intérêt général...). Supprimer le droit aux allocations sociales de ceux qui fraudent.


9. Rendre opposable le droit d'accès des personnes handicapées aux transports publics, aux établissements recevant du public, aux établissements culturels.


10. Mettre sous tutelle ou supprimer les allocations familiales et l'allocation de rentrée scolaire en cas d'absentéisme scolaire, d'utilisation dans un intérêt autre que celui de l'enfant, de manquement au devoir éducatif.


11. Reconnaître certains droits civils et civiques pour les adolescents qui souhaitent prendre des responsabilités, car s'il y a des mineurs délinquants, il y a aussi beaucoup de jeunes qui agissent pour les autres.


12. Créer un service civique obligatoire pour les jeunes garçons et pour les jeunes filles.


13. Conserver et conforter la loi Fillon sur les retraites, car elle est la seule loi qui permet de sauver le régime des retraites par répartition.


14. Réformer les régimes spéciaux de retraite dans un souci de justice et d'équité et fixer l'âge du départ à la retraite à taux plein en fonction de la pénibilité des métiers.


15. Pour renforcer la solidarité entre les générations, autoriser les grands-parents à aider financièrement leurs petits-enfants en franchise de droits.


16. Intégrer les ascendants à charge dépendants dans le quotient familial des familles qui les accueillent à domicile.


17. Rénover en profondeur et jouer la carte du dialogue social, qui constitue finalement la meilleure garantie contre les initiatives désastreuses et autoritaires telles que les 35 heures, en adoptant notamment une loi organique obligeant le gouvernement à négocier avec les partenaires sociaux avant toute réforme portant sur les relations du travail, l'emploi, les retraites et la formation professionnelle, et en réformant les règles de la représentativité des organisations syndicales pour la fonder sur le principe de l'élection.


18. Rendre obligatoire un vote à bulletin secret sur la poursuite de la grève, dès lors que le mouvement social excède plus de huit jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://popalsace.easyforumpro.com
 
Proposition sur le social
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une proposition idiote
» Le Darwinisme social ...
» Coup de pouce pour l'emploi 2010 - Proposition urgente et gratuite
» Valérie Pécresse et le logement social
» introduction à la psychologie sociale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeunes populaires Alsace :: Cohésion sociale-
Sauter vers: